�����ڵ�λ�ã� ���ﰮ������վ >> ���� >> �������� >> ����

���ᡶ����ʧ�ܡ��������

���ߣ������Ķ�    ������Դ����վԭ��    ����ʱ�䣺2017/4/15

Lao She « L����chec d��une femme »

���ᡶ����ʧ�ܡ�

par Brigitte Duzan, 29 d��cembre 2016

��

Ce tr��s court r��cit (de quelque 610 caract��res) a ��t�� ��crit par Lao She (����) �� 22 ans et publi�� le 15 mai 1921. Il est donc ant��rieur �� ce qui est g��n��ralement consid��r�� comme sa premi��re nouvelle, « La petite cloche » (��С�����), ��crite �� l��automne 1922 alors qu��il avait ��t�� nomm�� professeur �� Tianjin.

 

C��est en fait son premier r��cit en baihua (�����һƪ�׻��Ķ�ƪС˵), dans un style encore h��sitant, une sorte de mini-nouvelle exp��rimentale �� valeur symbolique car constituant une transition vers les v��ritables nouvelles en baihua. Une mini-nouvelle « aussi pr��cieuse qu��un Archaeopteryx » (��ʼ������ô���) a dit Shu Yi (����), fils de Lao She, qui est aussi sp��cialiste de son œuvre.

 

Le texte
 ��  

Lao She dans les ann��es 1920

(photo ifeng)

��Lao She����

     ���紵������ĺ��ƣ������������ն���ס����ྻ��С���У����ĵ���ӣ��Ѿ�����Щ�ڰ���

     �����������ϣ����Ž����־������ȥ�Ŀ�������ʼ��û�п�����һ��ʲô����ʱʱ�����飬���ž��ӣ��������š�

     ����һ��һ�����������ˡ����ġ���֧�䣬ʱʱ�·�����ƤЬ�Ҙ����������ȴ������Ժ��ȥ������Ϊ�������������Ǽٵģ�Ҳ���������ˡ�

 

Le vent du nord chassait devant lui des vagues de nuages qui obscurcissaient le ciel en ce jour ensoleill��. Il ��tait �� peine plus de quatre heures, mais il faisait d��j�� sombre dans la petite maison.

Assise sur une chaise, elle avait lu en entier la revue de la lib��ration, mais, finalement, n��avait pas compris ce dont il ��tait question. L��ouvrage referm��, elle restait assise l��, face au miroir, le regard dans le vague.

Tout son ��tre semblait mu par l��ennui ; �� un moment, cependant, il lui sembla entendre des chaussures de cuir r��sonner dans la cour, mais c��est sans hâte qu��elle alla jeter un coup d��œil dans la cour, pensant que ce bruit ��tait sans doute r��el, mais que ce n����taient pas les gens d���� côt��.

 

     ���ĵĴ��ţ�С����������ҽУ����䵭��Ժ�ӣ�����΢��Щ������

     �����㣬����˭�����أ���

     �����������ŵİɣ��������Ӧ��仰�ܳϿҡ�

     ���������һ���ߣ�һ������հ���ʮ���  �����Ůʿ��ꡣ��

     ���Ͻ�վ�������ӹ��ţ���֪�����Ͳ��ˣ��������㿴�ߵģ����Ǽ�ע�������ϵ���ɫ��

�����Ϻ�Ȼ���ˣ��ֽ����ĻҰף��ܲ�Ը�����Լ��ĸ��飬ȥ�������ˣ�����������˵������������ݲ�ȥ�ɡ���

 

Quelqu��un frappa �� la porte, le petit chien se mit �� aboyer fr��n��tiquement, et la cour sortit enfin un peu de sa torpeur.

« Lanxiang, tu vas voir qui a frapp�� ?

« C��est peut-��tre le facteur qui apporte une lettre ! » r��pondit Lanxiang d��un ton tr��s direct.

Ellerentra en lisant �� haute voix : « Monast��re de Pu��an num��ro quinze, mademoiselle Qin Xinyuan, courrier d��automne. »

Elle se leva tr��s vite pour prendre la lettre, sans trop savoir comment l��ouvrir ; Lanxiang ��tait habitu��e �� la voir ainsi, mais remarqua tout particuli��rement l��expression de son visage.

Elle avait soudain rougi, puis peu �� peu retrouv�� son teint bl��me ; n��ayant aucun d��sir, en montrant ses sentiments, de semer le trouble autour d��elle, elle d��tourna la t��te pour dire : « Lanxiang, va vite pr��parer du th��. »

    

[1] [2] ��һҳ

û���������

���ᡶ����ʧ�ܡ����������https://kraftgear.com/fy/fzl/201704/55209.html
  • ��һƪ���£�
  • ��һƪ���£�